Le Roman

Le Dé d’Atanas – Hervé Picart

800px-Avercamp_Winter
Hendrick Avercamp – Hiver

Mon avis est tranché : j’ai adoré cette histoire ! D’aucun disent que le rythme est lent et le style convenu. Mais c’est justement ce qui fait le charme de ce roman : il y a un côté Conan Doyle qui n’est pas pour me déplaire. J’ai commencé mes lectures policières par Sherlock Holmès et, ici, je n’ai pas été dépaysé. A la lecture de la quatrième de couverture, on se demande si Louis la Brocante n’a pas ajouté une nouvelle carte à son statut de VRP de la France profonde. Mais non, notre héros est un vrai antiquaire, officiant dans une ville ancienne et chargée d’histoire, Bruges, flanqué d’une assistante, délicieusement encaustiquée,  qui doit être, à mon avis, amoureuse de son patron pour accepter de travailler quasi gratuitement.

Salomon Jacobsz van Ruysdael - Escena de invierno con patinadores y trineos ante una ciudad
Salomon Jacobsz van Ruysdael – Escena de invierno con patinadores y trineos ante una ciudad

Un jour froid et brumeux, comme il n’en existe qu’en Belgique, Margaret Van Ostade, au charme évanescent, pousse la porte de L’Arcamonde, la boutique de Frans Bogaert, notre antiquaire. Elle lui soumet l’étude d’un objet bizarre, cubique et froid : le dé de son grand-père Atanas. Envoûté à la fois par cette beauté nordique et par cette antiquité unique, notre Sherlock Holmès du bibelot mystérieux se lance dans une enquête qui nous mènera de Bruges aux confins de la Lituanie.  Ah, la Lituanie… J’en rêve. Hervé Picart nous plonge dans l’histoire de ce pays qui est le dernier, en Europe, à s’être vu imposer le christianisme par les chevaliers teutoniques, au XIVème siècle. Le pays des chênes-chapelles et des tumulus coiffés de croix.

L’auteur nous propose d’emboîter le pas de ce drôle de grand-père, gardien d’une divinité païenne, défenseur jusqu’à la folie de la tradition de son pays. De suivre cet enquêteur atypique, antiquaire bardé de technologie, qui rassemble son esprit dans un confessionnal (car rien de mieux qu’un peu d’obscurité pour y voir plus clair !) et dont l’une des devises est : « Que serait le passé sans le Carbone 14 ». Un excentrique comme… (voir plus haut).

Ce roman est annoncé comme le premier tome d’un grand roman feuilleton moderne. Je veux bien le croire. On peut même imaginer une série télé !

L’auteur tient un blog. Les tableaux sont évoqués dans le roman. Je fais de ce roman un livre voyageur ; les conditions sont décrites ici.

2 réflexions au sujet de « Le Dé d’Atanas – Hervé Picart »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s