Le Roman

L’Enigme Alexandrie – Steve Berry – Partie 1

Dan Brown considère Steve Berry comme un maître du genre et Katherine Neville voit L’Enigme Alexandrie comme un roman explosif. Dans le genre thriller politico-religieux, c’est une somme !

On y retrouve Cotton Malone, retraité de l’Unité Magellan, chargé de résoudre des enquêtes internationales délicates. Il a acheté une librairie de livres rares à Copenhague et compte y couler une vie heureuse et studieuse mais son fils est kidnappé. Un dénommé Dominik Sabre lui propose un deal : il retrouve un homme sensé lui apporter des réponses à une énigme et il lui rend son fils. A partir de là, on est pris dans une aventure passionnante, dans laquelle sont mêlés les Américains, les Arabes et les Israéliens, mais aussi une obscure organisation économique (L’Ordre de la Toison d’Or). Ils ont tous le même objectif : mettre la main sur la mythique Bibliothèque d’Alexandrie.

Cette bibliothèque renferme une traduction de la Bible qui pourrait changer l’ordre du Monde. Les américains pourraient faire chanter Israël dans le conflit du Moyen-Orient. Les Arabes veulent cacher cette découverte car elle démontre que le peuple juif aurait vécu au sud de la Mecque. Et l’Ordre de la Toison d’Or pourrait faire chanter les Arabes, mettant la main sur leurs richesses pétrolières. Le livre repose sur le débat concernant la véritable version de l’Ancien Testament (La Septante).

L’auteur ne reprend pas les noms réels des hommes politiques américains mais des passages grandioses égratignent l’administration Bush : trahisons, financements occultes des sénateurs, flics pourris, justice déloyale… A un moment, on peut se demander aussi si Steve Berry n’est pas pro-palestinien. Mais le dénouement de l’auteur montre que le conflit au Moyen-Orient est d’abord un conflit religieux.

Je reviendrai en plusieurs fois sur cette œuvre car beaucoup de thèmes sont abordés et méritent que l’on s’y attarde. J’ai adoré aussi l’équilibre entre les longs passages d’explications et d’érudition, et les moments de suspens et d’action pure. Un très bon équilibre, rarement appliqué dans le genre politico-religieux. Indispensable dans la bibliothèque d’un thrilleux !

Save

Une réflexion au sujet de « L’Enigme Alexandrie – Steve Berry – Partie 1 »

  1. Steve Berry ne figure pas encore dans ma PAL, je n’ai aucune explication a cela ! Mais ce billet pourrait bien changer l’ordre des choses puisque « indispensable dans la bibliothèque d’un thrilleux ».

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s