Culture et (dé)confiture

Que va devenir Lire en Fête ?

C’est officiel, le Centre National du Livre annonce que la manifestation Lire en Fête, qui coûte à l’Etat 900 000 €, n’aura pas lieu cette année. Tristesse dans les rangs des bénéficiaires, public et auteurs. Le Conseil du Livre souhaite que cette année blanche soit utilisée pour démarrer quelque chose de nouveau en 2010. Il appelle de ses voeux une plus grande implication de la presse (écrite et audiovisuelle) dans l’organisation de cette manifestation. Ce qui amène deux questions :

La presse écrite, en pleine déliquessence, pourra-t-elle participer à ce genre d’évènement ? L’audiovisuel (public notamment), privé d’une partie de ses fonds qui fuient doucement vers Internet, ayant du mal à imposer des émissions littéraires, saura-t-il mieux porter ce nouveau souffle attendu ?

Est souhaité aussi un rapprochement avec l’Education nationale, ce qui ne sera pas dommage… A condition que l’implication de la presse ne soit pas une occasion de privilégier le népotisme presse/grande édition parisienne/auteurs commerciaux. Outre le fait que la suspension de cet évènement entre dans le cadre d’une redéfinition des budgets culturels de l’Etat, on est en droit de se demander si cette nouvelle orientation de Lire en Fête n’est pas une « privatisation » rampante de l’évènement.

Enfin, quid de l’idée de placer Lire en Fête au printemps ? C’est-à-dire peu ou prou au moment du Salon du Livre de Paris. N’y a-t-il pas un risque de cannibalisation ?

Un groupe de travail a été créé pour relancer la machine et donnera son compte rendu peu avant le Salon du Livre 2009. Gageons que nous serons nombreux à le décortiquer…

2 réflexions au sujet de « Que va devenir Lire en Fête ? »

  1. En même temps, « Lire en Fête » c’était quoi? Personnellement en dehors des affiches que j’ai déjà vu dans les écoles et bibliothèques, je ne sais absolument en quoi consistait concrètement cette opération.

    J'aime

  2. Je me souviens d’avoir lu un extrait des « 1000 et 1 nuits » en gare de Lyon Part-Dieu dans ce cadre-là, alors que j’étais de passage vers Saint-Etienne. Planter ça au printemps? Bôf: le printemps me paraît déjà pas mal encombré d’événements à vocation proche (semaine de la francophonie, fête de la musique, etc.) En revanche, je rejoins Cleanette pour considérer qu’un peu plus de visibilité ne lui ferait jamais de mal, à cette manifestation…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s