Culture et (dé)confiture

L’impossibilité du texte.

Tout à fait par hasard, je suis tombé sur un atelier d’écriture interactive (Editions Zulma) absolument grandiose. Je l’ai testé et beaucoup apprécié. Il nous fait passer un bon moment en ce sens qu’il peut nous faire sortir du style que l’on adopte habituellement. Oui, je l’avoue, je m’exerce à l’écriture mais, pour le moment, je considère mes écrits plutôt comme de la bouillie bordelaise. Un jour, peut-être… J’ai fait l’atelier 1 et voici ce que ça donne :

Elles venaient en miroir s’entrechoquer. Tout comme l’orage contre une maison aux volets bleus. Est-ce le vent de mer qui l’y avait collé ? Ou, suite à la tempète, un ami trop énigmatique ? Entre les montagnes de bêtises et les crevasses de l’intelligence, les invités rivalisaient de couardise. Une fiancée trop solitaire figurait un improbable arc-en-ciel. Un avion passait dans les airs… Tandis qu’une ombre arpentait le couloir d’un train bien assez rapide. A moins que vous ne préféreriez que je l’abandonna aux pirates de Somalie !. Et qu’une arme vraiment destructrice l’aura détruit avant l’aurore.

Alors ? A votre tour ! Signalez-vous en commentaires pour que je puisse voir votre création !
(Un conseil : ne mettez pas de point car le logiciel en met un automatiquement !)

5 réflexions au sujet de « L’impossibilité du texte. »

  1. Bon, je l’ai fait mais ça m’a cassé les pieds : trop de contraintes. je n’ai pas encore le résultat mais à la fin (et au début aussi) j’ai juste fait des copier-coller des mots et expressions. Du surréalisme à l’état pur !

    J'aime

  2. l hocha la tête, l’air perdu, avant d’ouvrir la bouche.labyrinthe draps pont écho illusion pluie orage fenêtre écho lecteur déune cervelle d’hanneton une mince ligne de lumière ? le génie des lieux ? un livre ouvert au hasard sans distinction d’âge réveil relief solitude amour visage Et voilà… pas trop brillant d’autant que le site ne prenait pas mes accents !

    J'aime

  3. Ton texte est bien éclèctique. tu m’as donné envie d’en faire autant. Manque de pot, à la moitié, tout s’est détraqué. J’ai dû faire une fausse manip. Du coup, j’ai fait l’atelier 2 qui est plus long mais j’ai eu une bouffée d’inspiration avec le château de Victor Hugo. Il faut choisir une image (Le château) et broder une histoire autour. Si j’ose, je le publierai dans la semaine.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s