Culture et (dé)confiture

Un morceau de la culture française déserte New-York

« Au centre du monde se trouve New York. Au centre de New York se trouve le Rockefeller Center. Au centre du Rockefeller Center, au coin de la 5e Avenue, se trouve la Librairie de France » Jacques Folch-Ribas.

La Librairie de France fermera ses portes en 2009 après avoir contribué au rayonnement de la littérature française pendant soixante-treize ans. Son propriétaire, Emmanuel Molhon, ne pouvant pas payer un loyer vertigineux, prendra sa retraite avec la fin du bail. Dommage pour cette vieille dame au look délicieusement vieillot, qui a accueilli tant de Français expatriés et d’Américains amoureux de notre culture. Cinquante salariés et deux tonnes de livres importés par semaine dans les années soixante.

Que fait notre Ministre de la Culture ? Emmanuel Molhon a pourtant alerté la France plusieurs fois, sans réponse. Venu dîner au Rockefeller Center en septembre dernier, Nicolas Sarkozy n’a pas daigné franchir le seuil de ce temple. Je suppose que la vente par Internet n’a pas arrangé les choses. Signe des temps : la fille du libraire continue les affaires du paternel… sur le Net.

Save

2 réflexions au sujet de « Un morceau de la culture française déserte New-York »

  1. Ah zut ! j’avais vu un reportage aux infos TV il y a quelques mois et j’avais espéré que cela ferait bouger les choses. Apparemment non ! Dommage.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s