Le Roman

Le 11 septembre chez Fleuve Noir : Mauvaise base, de Harlan Coben

Reste à savoir si ce dernier opus fera l’effet d’une bombe (Je sais, c’est mauvais mais je ne retire pas). L’intrigue me paraît tellement classique… Notre héros récurrent, l’agent sportif et ex-FBI Myron Bolitar (Bolitar, ce nom me fait hurler de rire, je ne sais pas pourquoi !) passe du monde impitoyable du basket à celui encore plus impitoyable du baseball. Il se remet difficilement de la perte de Brenda Slaughter, dont il était amoureux dans sa dernière enquête (je vois qu’il n’y en a pas beaucoup qui suivent les aventures de Bolitar) pour sauver d’une inculpation certaine son amie et associée Esperanza. Bon vous imaginez la suite ? Non ? Il faut donc vous mâcher le travail ! Donc, avec son richissime ami Win, il va devoir aider Esperanza, qui ne veut pas de son aide (et toc, quelle chieuse !) car elle est accusée d’avoir tué Clu Haid (mais où va-t-il chercher ces noms à la mors-moi le noeud ?!) dans une bagarre lors de laquelle elle aurait laissé ses empreintes, etc etc… Je vous l’ai dit, c’est du classique… mais du bon Coben !

Save

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s