Culture et (dé)confiture

Avant-propos de la rentrée littéraire !

A l’occasion de la rentrée littéraire, tout un chacun sera amené à donner son sentiment sur les ouvrages à mettre en avant. Je me soumettrai sans doute et avec plaisir à l’exercice, un jour… Mais aujourd’hui, ce qui me botte, ce sont ces ouvrages dont on a perdu la trace et qui, à mon humble avis, valent largement la plupart des sommités qui viendront encombrer d’ici peu les étals de nos librairies.

Voyez par exemple le Traité sur le véritable siège de la morve des chevaux, et les moyens d’y remédier, de Etienne-Guillaume Lafosse, édition de 1750. C’est une étude très importante à mes yeux puisqu’elle permettra sans doute à certains auteurs de ravaler leur morgue. Je pense aussi bien à de jeunes poulains ou pouliches sorties des écuries éditoriales les plus renommées. C’est-à-dire celles qui ont un entregent suffisamment habile pour rafler ensuite la plupart des Prix de littérature. Les ânes bâttés et autres vieilles carnes doivent se sentir tout aussi concernés. Il n’y a pas de raison.

On poursuivra ce festin culturel avec Une étude sur la flagellation à travers le monde, auteur inconnu, 1899. Car voyez-vous, nous serons une fois de plus nombreux à regretter d’avoir acquis tel ou tel livre merveilleusement conseillé par un critique littéraire téléguidé, ou par un libraire disons « commercial » pour rester soft. Et je serai le premier d’entre-vous à prendre un martinet et à me fouetter les omoplates : non, je n’aurais pas dû ; oui, je suis un abruti ; han, han, frappez-moi, encore, encore, etc…

D’ailleurs, en parlant de prix littéraire, on prendra en guise de dessert Omniana ou extrait des archives des Gobes mouches de Fortia de Piles, 1808. Rien à voir me direz-vous ? Mais si ! Des gens qui se repessent à table en gobant n’importe quoi…

Voilà, si vous avez d’autres idées…

Save

Une réflexion au sujet de « Avant-propos de la rentrée littéraire ! »

  1. Là comme ça, que dalle, mais ça pourrait me revenir. « Les Caquets de l’accouchée », peut-être, pour faire un clin d’oeil à CELLES qui, régulièrement, sortent un roman? « Les mille et une faveurs » du chevalier de Mouhy, parce que celles que la rentrée nous réserve sont presque aussi nombreuses?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s