Le Roman

Jean-Christophe Grangé

« Moi, je raffole du thriller. J’en ai au moins trois en tête devant moi. Et tant pis pour ceux qui prétendent que c’est un genre mineur ! » (Grangé, dans une interview à L’Express en 2003).

Travailleur infatigable, Jean-Christophe Grangé écrit ses romans dans un appartement blanc et dépouillé, au quatrième étage d’un ancien couvent du Quartier latin. C’est ici que prennent forme les luttes entre le Bien et le Mal, celles qui ont été si bien dépeintes en filigrane dans Le Serment des Limbes. Il est traduit en vingt langues, et on ne compte plus les Groupes Facebook crées par des admirateurs turcs : sans doute un héritage de L‘Empire des Loups ! Ca, c’est pour l’anecdote.

Elevé par maman et grand-mère, ce sorbonnard fait sa thèse sur Flaubert. Voyez-vous un rapport entre L’Education sentimentale, Madame Bovary et les thrillers qu’il écrit ? Non, bien sûr… En fait, c’est sa rencontre avec Pierre Perrin, un reporter photographe qui va jouer le rôle de déclencheur : «En un an, on a suivi les Esquimaux, les Pygmées, les Touareg, les Tsiganes et même les éleveurs de rennes de Mongolie ! En rentrant, je n’étais plus le même.» Ses voyages sont le carburant de ses histoires. Et puis, il est curieux de tout, il se documente sur toutes sortes de sujets qui font ensuite la trame de ses romans.

Même s’il brille aussi en tant que scénariste, il veut rester un écrivain à part entière. Pour lui, écrire, s’est repousser la mort.

Que ses lecteurs assidus cessent de s’impatienter, le prochain Grangé sort le 3 septembre 2008 : Miserere. Pour découvrir ce dernier roman, je vous envois sur le site d’un fan. J’ai emprunté les quatrièmes de couverture au Livre de Poche, sur le site du fan, et aux Editions Albin Michel.

Le Vol des Cigognes

Un ornithologue suisse est trouvé mort d’une crise cardiaque… dans un nid de cigognes. Malgré cette disparition, Louis, l’étudiant qu’il avait engagé, décide d’assumer seul la mission prévue : suivre la migration des cigognes jusqu’en Afrique, afin de découvrir pourquoi nombre d’entre elles ont disparu la saison précédente…

Parmi les Tsiganes de Bulgarie, dans les territoires occupés par Israël, puis en Afrique, Louis court d’énigme en énigme et d’horreur en horreur : observateurs d’oiseaux massacrés, cadavres d’enfants mutilés dans un laboratoire… Les souvenirs confus de son propre passé – ses mains portent des cicatrices de brûlures depuis un mystérieux accident – se mêlent bientôt à l’enquête.

Et c’est au coeur de l’Inde, à Calcutta, que surgira l’effroyable vérité…

Les Rivières Pourpres

Un cadavre, horriblement mutilé, suspendu entre ciel et terre dans les montagnes de la région grenobloise. Une tombe, celle d’un petit garçon, mystérieusement «visitée» pendant la nuit, cependant que les dossiers le concernant disparaissaient de son école.

Deux énigmes, que vont s’attacher à résoudre deux flics hors normes : Pierre Niémans, policier génial, dont les méthodes peu orthodoxes ont compromis la carrière. Et Karim Abdouf, l’ancien délinquant devenu flic, dont la couleur de peau et les dreadlocks suscitent plutôt la défiance dans le trou de province où on l’a nommé… Les deux affaires vont se rejoindre, et les deux hommes se reconnaître. Ensemble, ils vont remonter vers le terrifiant secret des rivières pourpres. Un secret qui ne nous sera livré quaux dernières pages de ce thriller exceptionnel, dû à l’auteur du Vol des cigognes et porté à l’écran par Mathieu Kassovitz.

Le Concile de Pierre

Un enfant venu du bout du monde dont le passé mystérieux resurgit peu à peu. Des tueurs implacables lancés à sa poursuite.

Une femme prête à tout pour le sauver. Même au prix le plus fort.

Un voyage hallucinant jusqu’au cœur de la taïga mongole. Là où règne la loi du Concile de pierre : celle du combat originel, quand l’homme, l’animal et l’esprit ne font plus qu’un. Tous prêts à l’apocalypse.

Avec ses deux premiers romans, Jean-Christophe Grangé avait déjà stupéfié jusqu’aux plus grands maîtres américains (plus de vingt traductions dans le monde entier) et provoqué l’enthousiasme des cinéastes : productions internationales et budgets records pour les adaptations des Rivières pourpres et du Vol des cigognes.

Egalement en cours d’adaptation pour le cinéma, Le Concile de pierre va encore plus loin. Il «explose» littéralement les limites du thriller traditionnel.

L’Empire des Loups

Anna Heymes, la trentaine, est l’épouse d’un des plus hauts fonctionnaires du ministère de l’Intérieur. Depuis plus d’un mois, elle souffre d’hallucinations terrifiantes et de régulières crises d’amnésie, au point de ne plus reconnaître le visage de son propre mari et même de commencer à douter de l’honnêteté de ce dernier.

Pendant ce temps, dans le Xème arrondissement, Paul Nerteaux, un capitaine de police acharné, se voit confier une enquête concernant la mort de trois femmes d’origine turque, qui travaillaient dans des ateliers clandestins et dont les corps ont été retrouvés atrocement mutilés. Pour l’aider à infiltrer la population turque du quartier, Nerteaux n’a pas d’autre solution que de faire appel à Jean-Louis Schiffer, un de ses anciens collègues connu pour sa réputation de flic implacable.

Au cours de leur enquête au cœur de la Petite Turquie parisienne, ils vont être amenés à croiser le chemin d’Anna, qui retrouve petit à petit la mémoire grâce à l’aide d’une psychologue, découvrant ainsi d’incroyables vérités concernant son propre passé…


La Ligne Noire

Jacques Reverdi, ancien champion d’apnée et professeur de plongée renommé, est arrêté en Malaisie après avoir tué plusieurs jeunes filles à coups de couteaux.

A Paris, Marc Dupeyrat, journaliste spécialisé dans les faits divers, sait qu’il tient là matière à écrire un article sensationnel et même, pourquoi pas, un roman. Passionné par la personnalité étonnante du serial-killer, Marc cherche à l’approcher et à obtenir ses confidences.

Pour éveiller la curiosité du meurtrier, il invente le personnage de la jeune Elisabeth, avec qui Reverdi accepte finalement de correspondre depuis sa prison de Malaisie. En livrant petit à petit ses secrets, le tueur entraîne Marc en Asie du Sud-Est, sur les traces de ses meurtres et de sa folie…

Le Serment des Limbes

Quand Mathieu Durey, flic à la Brigade Criminelle de Paris, apprend que Luc, son meilleur ami et policier lui aussi, a tenté de se suicider, il n’a de cesse de comprendre ce geste. Il découvre que Luc travaillait en secret sur une série de meurtres aux quatre coins de l’Europe dont les auteurs orchestrent la décomposition des corps des victimes et s’appuient sur la symbolique satanique.

Le roman aborde également le thème des NDE (Near Death Experience), expériences de mort imminentes qu’ont vécu certaines personnes qui ont pu être réanimées après un coma avancé ou une mort clinique.

Save

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s